FAQ Public Cloud

Questions commerciales

Quelle différence existe-t-il entre le cloud public et le cloud privé ?

OVH propose une offre de cloud public, appelée Public Cloud, ainsi qu'une offre de cloud privé, nommée Private Cloud.

Public Cloud met à votre disposition une gamme complète de ressources cloud (calcul, stockage, réseau) et des outils d'orchestration. Ces derniers permettent, entre autres, de fournir une plateforme de conteneurisation. Les services cloud sont opérés sur des infrastructures mutualisées fonctionnant sur OpenStack, qui offrent une capacité de montée en charge importante et instantanée. Les services sont facturés à l’usage (souvent à l'heure) avec une granularité permettant de gérer au mieux son budget.

Private Cloud, en tant que solution cloud dédiée, assure également un niveau d'isolation supplémentaire : aucun autre utilisateur n'exploite les serveurs que vous consommez. L'ensemble des ressources sont virtualisées grâce aux logiciels VMware. Vous avez ainsi la main sur l'infrastructure, en tant qu'administrateur du cluster.

Comment puis-je commencer à utiliser Public Cloud ?

Tout s'effectue depuis votre espace client OVH. Il vous suffit de créer un projet Public Cloud, puis de lancer une ressource parmi les services disponibles dans le menu de gauche. La facturation est réalisée en fin de mois, via le moyen de paiement sélectionné lors de la création du projet.

Qu'est-ce qu'un projet Public Cloud ?

Un projet Public Cloud est un groupe de ressources cloud faisant partie d'un même ensemble. Cette segmentation peut être utilisée pour dissocier des projets métier de votre entreprise ou encore pour séparer des environnements de test et de production. Chaque projet bénéficie également d'une isolation administrative, avec une gestion des utilisateurs qui lui est propre et une facturation dédiée.

Quels sont les moyens de paiement acceptés ?

OVH vous propose différents moyens de paiement : carte bancaire, prélèvement automatique, PayPal et virement bancaire. L’un d’eux sera demandé puis enregistré lors de votre première activation.

Comment la facturation de Public Cloud fonctionne-t-elle ?

La facturation intervient entre le 1er et le 5e jour de chaque mois et porte sur votre consommation du mois précédent. Si vous avez opté pour une tarification mensuelle, le forfait du mois à venir vous est facturé en même temps que la consommation du mois précédent (instances, Object Storage). En cas de bascule vers le tarif mensuel d'une ressource, un prorata temporis est débité immédiatement pour le mois en cours.

Notez que toute instance est facturée tant qu’elle n’est pas supprimée de votre espace client OVH.

Vous pouvez suivre votre consommation grâce à des projections obtenues depuis l’historique de vos usages. Vous avez également la possibilité de choisir une facturation dissociée pour chaque projet Public Cloud, ce qui permet une éventuelle refacturation au sein de votre entreprise.

Public Cloud facture-t-il le trafic entrant et sortant des instances ?

Le trafic public entrant ainsi que le trafic privé entrant et sortant (vRack) sont illimités et gratuits dans l'ensemble de nos régions Public Cloud.

Le trafic public sortant est lui aussi gratuit et illimité, à l'exception des régions de Singapour (SGP) et de Sydney (SYD) : un forfait de 1 024 Go/mois par projet et par datacenter vous est offert. Chaque Go supplémentaire vous sera facturé (voir la page « Tarifs »).

Comment puis-je utiliser du crédit cloud ?

Le crédit cloud est disponible pour les utilisateurs souhaitant régler simplement les factures de leurs projets. Il est idéal pour les projets dont la durée de vie est prévisible ou encore pour les organisations soucieuses d'anticiper leurs paiements.

À l'instar d'une instance, l'achat de crédit cloud donne lieu à une facture. Une fois votre projet crédité, toutes les factures associées seront recouvrées en priorité par le montant de crédit cloud disponible.

Questions sur les garanties

 Quel SLA garantissez-vous pour les instances Public Cloud ?

OVH s’engage à assurer les niveaux de service suivants :

  • instances Guaranteed Resources (CPU, RAM, General Purpose) : taux de disponibilité mensuel de 99,999 % ;
  • instances Sandbox : taux de disponibilité mensuel de 99,95 % ;
  • instances GPU : taux de disponibilité mensuel de 99,999 %.

En cas de perte de connectivité constatée par notre équipe Support (hors maintenances planifiées), un dédommagement de 0,5 % par minute d'indisponibilité est mobilisé dans la limite de 50 % de votre consommation liée aux instances pour le mois concerné.

Pour plus d'informations, veuillez consulter les conditions générales de vente.

Quel SLA garantissez-vous pour l'Object Storage ?

OVH s’engage à assurer les niveaux de service suivants :

  • conteneurs Object Storage : taux de disponibilité mensuel de 99,9 % ;
  • taux de résilience mensuel des données de 100 %.

En cas de perte de connectivité constatée par notre équipe Support (hors maintenances planifiées), un dédommagement de 0,5 % par minute d'indisponibilité est mobilisé dans la limite de 100 % de votre consommation liée aux conteneurs Object Storage.
En cas de non-respect du taux de résilience des données, un dédommagement équivalent à 100 % de votre consommation liée aux conteneurs Object Storage est mobilisé.

Pour plus d'informations, veuillez consulter les conditions générales de vente.

 

Questions techniques sur le produit

Quelle version d'OpenStack utilisez-vous pour Public Cloud ?

Voici le détail de chaque élément d'OpenStack disponible, ainsi que sa version :

OpenStack Version SBG1 SBG3 SBG5 GRA1 GRA3 GRA5 BHS1 BHS3 BHS5 DE1 WAW1 UK1 SGP1 SYD1
Global N N N N N N N N N N N N N N
Keystone O O O O O O O O O O O O O O
Horizon P P P P P P P P P P P P P P
Swift N N N N N N N N N N N N N N
Nova N N N N N N N N N N N N N N
Neutron N N N N N N N N N N N N N N
Cinder N N N N N N N N N N N N N N
Glance N N N N N N N N N N N N N N
Heat O O O O O O O O O O O O O O
Mistral R R R R R R R R R R R R R R

 

N: Newton
O: Ocata
P: Pike
R: Rocky

Quelle bande passante offrez-vous sur le réseau public des instances ?

OVH garantit 250 Mbit/s de bande passante pour la plupart des instances aux ressources garanties jusqu'à 4 vCores, puis 500 Mbit/s au-delà. Quant aux instances Sandbox, elles disposent d'une bande passante allant jusqu'à 100 Mbit/s.

Quelles performances disque proposez-vous sur les instances ?

OVH garantit jusqu'à 500 IOps pour les instances Sandbox et jusqu'à 1 000 IOps pour les autres instances. Quant aux disques additionnels, leur niveau de performance s'élève jusqu'à 250 IOps pour les Classic et jusqu'à 3 000 IOps pour les High Speed.

Comment puis-je faire évoluer mes instances si j’ai besoin de plus ou moins de ressources ?

Toutes les instances peuvent être redimensionnées vers une instance plus puissante de la même gamme. Il est également possible de redimensionner une instance vers un modèle inférieur, si celle-ci a été lancée avec l'option « flex ». Elle impose une taille de disque de 50 Go pour tous les modèles et permet ainsi les redimensionnements dans les deux sens.

Dans tous les cas, le redimensionnement d'une instance implique un redémarrage.

Les instances Public Cloud sont-elles compatibles avec cloud-init ?

Oui, les images cloud fournies par OVH intègrent les scripts cloud-init qui permettent de personnaliser les instances au démarrage. L'infrastructure procure les informations de personnalisation de l'instance via un serveur de métadonnées directement contacté par cloud-init.

Dans quelles localisations Public Cloud est-il disponible ?

En France, nos datacenters de Strasbourg et Gravelines sont prêts à héberger vos services Public Cloud. Nos centres de données de Londres (Royaume-Uni), Francfort (Allemagne) et Varsovie (Pologne) permettent également d'étendre notre couverture au reste du territoire européen. Quant à notre datacenter de Beauharnois (Canada), il accueille vos services Public Cloud en Amérique du Nord. Enfin, nos centres de données de Sydney (Australie) et Singapour permettent de couvrir la zone Asie-Pacifique.

Public Cloud Map

Est-il possible de sauvegarder mes serveurs Public Cloud ?

Vous pouvez créer des instances Backup de vos serveurs à tout moment, sans aucune limite. Ces sauvegardes sont stockées et facturées au même titre que les images dans Private Image Catalog. Au travers des API OpenStack, vous aurez la possibilité de les télécharger hors de l'infrastructure OVH ou sur d'autres projets.

Puis-je utiliser des licences Windows sur les instances Public Cloud ?

Oui, vous pouvez choisir de démarrer une instance Windows depuis votre espace client OVH ou d'installer l'image Windows de votre choix depuis votre interface Horizon.

Pour rendre simples et lisibles les tarifs de nos instances Windows, la différence de prix avec nos instances Linux est consultable depuis nos pages produits en sélectionnant le bon système d'exploitation.

Questions techniques d'utilisation

Le redimensionnement d'une instance peut-il être réalisé à chaud ?

Non, un changement d'instance nécessite un redémarrage du serveur.

Puis-je ajouter un volume SSD local à une instance ?

Non, les volumes additionnels sont nécessairement des volumes Ceph distants.
Est-il possible de monter un volume additionnel sur plusieurs serveurs en même temps ?

Non, car cette fonctionnalité est en cours de développement sur OpenStack. Elle sera disponible dans les prochaines versions.

Puis-je augmenter dynamiquement la taille d'un volume, tout en continuant à écrire sur le disque ?

Non, un volume doit être détaché avant de pouvoir l'agrandir.

La limite d'IOPS des volumes est-elle propre à chacun d'eux ou globale à l'instance ?

Chaque volume possède sa propre limitation en matière d'IOPS. Il existe également une limite globale selon le modèle d'instance (différente en fonction des tailles).

Combien de volumes additionnels puis-je attacher à chaque instance ?

Vous pouvez attacher jusqu'à 26 volumes additionnels par instance.

Comment mes serveurs sont-ils sécurisés ?

OVH protège l'ensemble de son infrastructure grâce à sa solution anti-DDoS exclusive. De plus, vous avez la possibilité d'ajouter les groupes de sécurité OpenStack : cet équivalent d'un pare-feu est géré directement au niveau de l'infrastructure d'OpenStack, en amont de vos instances.

Ces protections, associées à celles que vous pouvez mettre en place sur vos serveurs, vous permettront d'optimiser la fiabilité de votre déploiement.

Comment puis-je créer un réseau privé entre mes serveurs ?

Public Cloud intègre une solution SDN (software-defined network). Celle-ci permet de créer des réseaux privés dynamiquement, puis de les raccorder aux instances tout aussi simplement depuis votre espace client ou via l'API.

Ces réseaux privés sont portés par la technologie vRack d'OVH commune aux autres services de l'entreprise, tels que Private Cloud ou les serveurs dédiés. Elle offre ainsi la possibilité de faire communiquer l'ensemble de vos éléments d'infrastructure chez OVH, de manière isolée et sécurisée.

Asie-Pacifique (Singapour et Sydney)

Comment le trafic des instances hébergées à Sydney ou Singapour est-il facturé ?

Chaque projet Public Cloud comprend 1 To (1 024 Go) de trafic sortant mensuel par datacenter ; soit 1 To pour Sydney et 1 To pour Singapour. Le trafic sortant supplémentaire est facturé 0,069 € HT/Go.

Remarque : tous les datacenters d'OVH en Europe et en Amérique du Nord bénéficient quant à eux d'un trafic illimité, sans frais supplémentaires.

Projet Public Cloud Datacenter Instances Instance Public Traffic / mois
Project-1 SYD (Sydney) b2-30 800 Go
Project-1 SYD (Sydney) s1-2 400 Go
Project-1 SGP (Singapore) b2-7 1300 Go
Project-1 BHS (Canada) r2-15 1500 Go

 

Projet Public Cloud Datacenter Instance Public Traffic Inclus Excédent
Project-1 SYD (Sydney) 1200 GB 1024 GB 176 Go
Project-1 SGP (Singapore) 1300 GB 1024 GB 276 Go
Project-1 BHS (Canada) 1500 GB illimité -

Comment puis-je suivre la consommation de trafic de mes instances hébergées à Sydney et Singapour ?

Depuis votre espace client OVH, une fois placé dans la partie « Cloud » et sur votre projet, cliquez sur « Gestion administrative » puis sur « Consommation ». Vous pouvez alors consulter votre consommation de trafic par projet cloud et par datacenter.

Veuillez noter que l’information affichée peut nécessiter jusqu’à trois heures pour refléter votre consommation réelle.

Vais-je recevoir une alerte si le seuil de trafic inclus pour mes instances hébergées à Sydney et Singapour est sur le point d’être dépassé ?

Non, il n'existe pas de système d'alerte pour votre consommation de trafic.
Comment mon quota de trafic est-il calculé lorsque j'utilise des instances à Sydney ou Singapour sur une base horaire ?

Il n'y a pas de différence concernant le quota de trafic, qu'une instance soit facturée sur une base horaire ou mensuelle. Celui-ci est toujours calculé sur la base du trafic sortant total, par projet cloud et par datacenter.

Mon quota de trafic pour Sydney et Singapour est-il basé sur le trafic public et privé ou seulement sur le trafic public ?

Le trafic privé est gratuit et illimité. Cependant, OVH monitore la surconsommation (au-delà de 75 % d’utilisation de la capacité du réseau sur 72 minutes au cours des dernières 24 heures) sur les réseaux privés, en suspendant alors l’instance en question.

Mon quota de trafic pour Sydney et Singapour est-il basé sur le trafic entrant ou sortant ?

La facturation est calculée sur la base du trafic public sortant dépassant le quota de trafic inclus. Le trafic entrant n'est pas facturé.

Existe-t-il une API me permettant de suivre ma consommation de données ?

Cette solution est en cours de développement chez OVH.

Si je n'utilise pas la totalité de mon quota de trafic inclus, sera-t-il reporté au mois suivant ?

Non. Chaque mois, le trafic inclus est réinitialisé à 1 To par datacenter, quelle que soit la consommation du mois précédent.

Puis-je transférer mon trafic inclus à Sydney et à Singapour entre comptes, entre projets Public Cloud ou entre datacenters d'un même projet ?

Non. Le quota de trafic pour Sydney et Singapour ne peut pas être transféré ni reporté d'un mois sur l'autre.