En continuant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies afin d'assurer le bon déroulement de votre visite et de réaliser des statistiques d'audience. En savoir plus et gérer les cookies Accepter



OVH accompagne PUMPKIN







Pumpkin : un porte-monnaie virtuel qui facilite les règlements de comptes entre amis

Entretien avec Victor Lennel, cofondateur et responsable technique de la startup lilloise Pumpkin, soutenue par OVH dans le cadre de son programme Digital Launch Pad.



Un cadeau groupé, un collègue qui avance votre consommation au bar… Les situations dans lesquelles on se trouve débiteur sont nombreuses. Avec l’application mobile Pumpkin, plus d’excuses pour ne pas s’acquitter des dettes – même les plus insignifiantes – contractées auprès de ceux qui nous sont chers : l’affaire est réglée en moins d’une minute, inscription au service comprise.




En s’attaquant à un problème vieux comme le monde (on trouverait la trace du proverbe « Les bons comptes font les bons amis » sous la plume d’Aristote dans l’Éthique à Eudème, trois siècles avant la naissance de Jésus-Christ), Pumpkin est promis à un bel avenir. Et les jeunes concepteurs de l’application ne manque ni d’humour, ni d’ambition : « En nommant notre service du nom d’un fruit (« citrouille », en anglais), nous avons choisi de nous placer dans le sillage de marques à succès comme Apple, Orange ou Blackberry… »






« Oublier de rembourser quelqu’un, ça nous est tous arrivé, explique Victor. Si l’on n’a pas de monnaie sur soi, les alternatives sont peu nombreuses : le chèque, peu adapté pour les petits montants, ou le virement, souvent payant et/ou soumis à l’autorisation préalable par votre banque d’un nouveau bénéficiaire. »




Si les mauvais payeurs n’ont pas d’excuses, ils bénéficient tout de même de circonstances atténuantes. « Pourtant, on a tous dans la poche un téléphone, qui peut facilement se transformer en moyen de paiement. C’est précisément le but de notre application. »




Une application qui vise les 18-35 ans, dont la vie sociale est particulièrement développée – ils sont aujourd’hui plus de 40 000 inscrits sur le service, effectuant près de 1 000 transactions chaque jour pour un montant cumulé de 3 millions d’euros depuis la création du service !






Gratuit pour les particuliers depuis son lancement en septembre 2014,
Pumpkin va être décliné en deux applications :

  • Pumpkin Event : à destination des bureaux des étudiants (BDE) des grandes écoles, pour faciliter la collecte des inscriptions à un gala par exemple,
  • Pumpkin Pro : pour fournir aux commerçants un terminal de paiement électronique (TPE) dématérialisé et leur permettre d’accepter un paiement par carte bancaire à l’aide d’un simple smartphone.

Une commission sera alors prélevée sur chaque transaction, pour financer le développement de la société. « À terme, nous souhaitons devenir une véritable banque sur mobile. »






En attendant la rentabilité, chaque euro investi par le trio est puisé dans les fonds levés en mai 2015 (600 000 €), qu’il faut exploiter le plus intelligemment possible.
« Il est nécessaire d’investir dans le marketing et la communication, pour atteindre une masse critique d’utilisateurs. Et plus le nombre d’utilisateurs grossit plus l’infrastructure technique doit supporter une charge conséquente. Bénéficier du soutien d’OVH nous permet d’accélérer notre go to market. Au lieu de réfléchir au moins coûteux, nous pouvons bâtir une infrastructure idéale, basée sur les dernières technologies disponibles »




En l’occurrence, Pumpkin a opté pour le Cloud Public, pour sa pré-production comme pour sa production, laquelle bénéficie d’un système de load balancing et d’auto-scalling (basé sur le dépassement de seuils prédéfinis dans l’application de monitoring).
« Avec 160 000 sessions et 3 millions de pages vues par mois, il faut du solide ! », conclut Victor. Pourvu que ça paye !





Vous êtes une start-up ?


S'inscrire



S'inscrire