Développer un système d’alertes critiques pour un marché mondial

OVH et Snapcomms

Image illustrant l'étude de cas Snapcomms
Thumbnail

1 600 000

utilisateurs dans le monde

Thumbnail

10 000 000

connexions mondiales par heure

Thumbnail

40

serveurs dédiés

Le contexte

Avec 1,5 million d’utilisateurs professionnels finaux dans 75 pays, l’entreprise néo-zélandaise SnapComms fait preuve d’une vaste ambition depuis son lancement il y a dix ans. SnapComms, qui compte maintenant 50 employés, offre ses services aux entreprises de la santé, des télécommunications, de l’éducation et de la finance.

Fournisseur de logiciels de communication, ses applications servent à contacter le personnel de grandes organisations afin de les alerter quand il se passe quelque chose d’important. Tous les outils de SnapComms ne passent pas par les e-mails. En cas d’urgence, le système affiche le message critique directement sur l’écran des employés afin de s’assurer que ceux-ci le voient immédiatement.

L’entreprise développe aussi des écrans de veille et tickets déroulants pour les mises à jour de statuts importants. Leurs autres applications offrent plusieurs façons de communiquer sans passer par les e-mails, et comprennent des outils de sondage des employés.

Même si son application fonctionne en local comme dans le cloud, SnapComms a adopté une approche « cloud-first » pour les ventes à de nouveaux clients. L’équipement en local pouvait présenter des problèmes techniques au cours du temps, alors que concentrer ses efforts sur une architecture basée dans le cloud permet à l’entreprise d’offrir un service d’envergure internationale.

Le défi

Fournir une application offrant les meilleures performances à une base client répartie dans le monde entier

En 2012, à l’époque où SnapComms démarrait tout juste, les services mondiaux de cloud haute performance étaient très limités. La première génération de solutions de l’entreprise n’était donc pas entièrement prévue pour être déployée sur une plateforme de cloud, mais fonctionnait bien sur des machines dédiées.

Tyrell Cooney, directeur général et Chief Technical Officer (CTO) de SnapComms, explique que leurs charges de travail sont très différentes de celles de la plupart des entreprises. Les clouds hyperscale sont plutôt orientés vers la gestion de charges instantanées.

« Si vous attendez deux millions de connexions par heure, vous pouvez gonfler temporairement un environnement cloud pour les atteindre. Mais nous, nous avons ce genre de charges 365 jours par an. », a déclaré M. Cooney

« Nous avions besoin d’une puissance qui n’était pas disponible chez AWS ou Azure, mais un matériel dédié pouvait atteindre ces performances pour nous, a-t-il ajouté. La capacité à consulter des bases de données grâce à de la puissance CPU brute était également cruciale, et nous avions beaucoup de connexions SSL (HTTPS) nécessitant un CPU et un transfert radial importants pour absorber notre trafic entrant. »

Pour rajouter au défi, la majorité des clients de SnapComms à ce moment-là était située aux États-Unis et souhaitaient éviter d’héberger des données dans leur pays.

« Nous fournissons un outil de communication interne. Nous détenons donc certaines informations qui tombent sous la législation du Patriot Act américain, et de nombreuses entreprises s’en inquiétaient, explique M. Cooney. Nous préférons ne pas héberger nos données sur le sol américain, et nos clients européens et américains sont heureux que celles-ci soient stockées au Canada. »

La solution

Un réseau mondial de serveurs dédiés traite les grands volumes de transactions et permet un avenir plus agile.

Plutôt que de restreindre son application à un cloud virtualisé, SnapComms a déployé un cloud mondial de serveurs dédiés avec OVH. SnapComms est maintenant présent au Canada, dans l’Union européenne, au Royaume-Uni, en Australie et à Singapour.

M. Cooney a été heureux de voir avec quelle facilité il est possible de démarrer avec OVH. Il trouve que l’apprentissage n’est pas aussi difficile qu’avec d’autres fournisseurs de solutions cloud.

« Nous avons beaucoup apprécié qu’il soit possible d’obtenir un serveur en deux minutes, ou d’avoir un serveur dédié prêt à fonctionner en moins d’une heure, alors que cela prend généralement quelques jours chez les autres fournisseurs », a-t-il déclaré.

« Nous évaluons les autres offres cloud deux fois par an et nous revenons systématiquement à OVH, car ce que nous obtenons pour le prix est imbattable en termes de variété. Et ce n’est pas juste une question d’argent, l’évolutivité que l’on peut obtenir est aussi unique. »

Tyrell Cooney, DG et CTO de Snapcomms

« Si vous êtes dans la catégorie serveur dédié, vous pouvez changer d’échelle aussi vite et de façon aussi importante que vous le voulez. C’est cela qui fait la différence. Je doute que quelqu’un soit capable de se lancer et de concevoir un environnement à partir de zéro aussi rapidement que nous sur un autre cloud. »

SnapComms fait maintenant face à une forte demande de la part de clients qui souhaitent voir leurs services déployés en une semaine. L’entreprise doit fonctionner de manière agile afin de répondre à ces attentes élevées.

« Nous pouvons fournir un environnement complet dédié au sein d’OVH, explique M. Cooney. Certaines technologies, comme le vRack, sont tellement faciles d’utilisation que nous les utilisons sur tous nos serveurs dédiés et réseaux publics, dans tous les environnements. »

La technologie vRack d’OVH permet à SnapComms de relier ou d’isoler ses serveurs dédiés ainsi que ses solutions Private et Public Cloud. Ceci permet d’offrir une infrastructure sécurisée et évolutive, à l’échelle mondiale, qui peut pourtant être gérée comme un réseau local privé.

Lionel Legros, directeur de la branche Asie-Pacifique d’OVH, explique que via l’infrastructure mondiale d’OVH, les clients de SnapComms peuvent bénéficier de services de messagerie haute performance hébergés localement. Ceux-ci respectent donc la réglementation locale concernant les données.

« Le nouveau datacenter OVH à Sydney permet à SnapComms de poursuivre ses ambitions mondiales et d’offrir maintenant à ses clients « à domicile », en Nouvelle-Zélande et en Australie, les mêmes performances et la même fiabilité. »

Diagramme de déploiement correspondant à l'infrastructure mise en place

Le résultat

Un environnement agile et flexible pour une livraison rapide des applications

OVH a permis à SnapComms de fournir des services, nécessitant une puissance de calcul extrêmement élevée, à une base client répartie sur toute la planète. L’avenir s’annonce radieux.

L’entreprise gère plus de 70 serveurs (36 serveurs dédiés et 36 instances Public Cloud, s’élevant à 30 To de stockage) sur 7 sites dans le monde, pour environ 300 000 connexions client toutes les deux minutes. D’après M. Legros, les serveurs dédiés de SnapComms offrent la meilleure performance possible pour un prix abordable, tandis que leur infrastructure cloud leur permet d’avoir une flexibilité et une portée plus importantes, pour les ressources supplémentaires. Cette agilité est un environnement qui permet l’innovation en continu.

L’entreprise se tourne maintenant vers le big data, l’analyse de données et l’intelligence artificielle pour améliorer sa gestion des informations client et son développement produit.

« Notre solution cloud est encore très monolithique, déclare M. Cooney. Nous avons de 50 000 à 100 000 clients finaux par environnement. Nous souhaitons les convertir en microservices répartis dans le monde entier afin que chaque application soit un module ou un morceau de notre réseau. »

En s’éloignant des environnements monolithiques, les clients pourront se connecter à des microservices régionaux eux-mêmes reliés à une base de données centrale en arrière-plan.

« Il nous faudra beaucoup de travail pour développer les services, et le réseau international d’OVH sera prêt à nous accueillir », déclare M. Cooney.

« Avec des serveurs dédiés, vous pouvez changer d’échelle aussi vite et de façon aussi importante que vous le voulez. C’est cela qui fait la différence. Je doute que quelqu’un soit capable de démarrer et concevoir un environnement à partir de zéro aussi rapidement que nous sur un autre cloud. »

Tyrell Cooney, DG et CTO de Snapcomms

Contenus liés

image illustrant l'étude de cas wokati Technologies
Reprise d'activité en cas de sinistre, Haute disponibilité, Scalabilité, Virtualisation

wokati Technologies

Wokati Technologies offre des solutions cloud rapides, flexibles et sécuritaires à des entreprises de tout niveaux et ce, grâce au wokatiBox Cloud PC, un ordinateur de bureau de deux pouces fonctionnant grâce au cloud computing.

Gestion de la poursuite d'activité, Haute disponibilité, Scalabilité, Virtualisation

Stonegate IT Ltd.

Stonegate IT est l’un des principaux acteurs de la transformation numérique au Royaume-Uni. L’entreprise a déjà aidé ses clients à migrer plus de 10 000 serveurs et applications vers des environnements cloud (ou hybrides

image illustrant l'étude de cas Divante
Haute disponibilité, Scalabilité, Virtualisation

Divante

Divante développe des solutions e-commerce professionnelles, basées sur des technologies de pointe. Cette entreprise de référence en Europe, dont le siège est situé à Wrocław en Pologne, emploie plus de 150 spécialistes.