« L’anti-DDoS Game nous permet de nous différencier sur un marché très concurrentiel. »

Temps de lecture estimé : 4 minutes

*Attention, ce contenu a été publié il y a 2 années. Il n'est peut-être plus d'actualité.*

Le jeu vidéo est la deuxième industrie culturelle mondiale. Aujourd’hui, la moitié de la population française s’adonnerait aux jeux vidéo, contre à peine 20 % en 1999. Parmi les joueurs, 67 % jouent sur PC, et on estime que 40 % jouent en ligne*. Chaque soir, partout dans le monde, des millions de joueurs se connectent à des serveurs pour s’affronter ou collaborer au sein d’une même team. Sans se douter des difficultés que rencontrent les fournisseurs de serveurs de jeu pour leur offrir un service de qualité, malgré la forte recrudescence des attaques informatiques. La société VeryGames, l’un des leaders européens du secteur, évoque l’envers du décor.

Fondée par Johann Thiesson en 2004, VeryGames est spécialisée dans l’hébergement de services liés à l’univers du jeu vidéo (serveurs de jeu, serveurs vocaux et infogérance). La longévité de la société, dans un secteur où les acteurs sont assez volatils, associée à une haute qualité de service, ont fait de VeryGames une référence européenne pour les joueurs amateurs et professionnels.

Il y a quelques années encore, VeryGames investiguait sur les attaques dont elle était victime, dans le but de retrouver les coupables et de les faire condamner. Aujourd’hui, la philosophie n’est plus tout à fait la même : « Les attaques DDoS sont un phénomène qu’il est impossible d’endiguer, elles sont devenues légion dans le milieu du gaming, explique Johann Thiesson. Le volume est tel que je pourrais passer mes journées au commissariat, mais j’ai mieux à faire ! »

Opérateur de son propre datacentre depuis plusieurs années, VeryGames a récemment fait le choix de migrer ses machines chez OVH.com, notamment pour offrir à ses utilisateurs une protection efficace contre les attaques DDoS. « Disposer de notre propre datacentre entraîne des coûts fixes, que nous souhaitions diminuer. Mais surtout, nous étions incapables d’offrir à nos clients une protection anti-DDoS aussi puissante que celle proposée par OVH.com. OVH.com a développé une protection très sophistiquée pour mitiger des attaques complexes, parce qu’elles respectent le protocole L7 et exploitent la vulnérabilité inhérente à la transmission de paquets en mode non-connecté (UDP). De plus, l’envergure du réseau mondial d’OVH permet de supporter des attaques de très forte intensité, qu’aucun autre opérateur ne pourrait encaisser sans devoir couper les machines visées ou payer d’importants frais de transit. »

Pour ce chef d’entreprise, qui dispose chez OVH.com d’un parc d’une centaine de machines qui grossit au rythme de plusieurs serveurs supplémentaires chaque semaine, les attaques DDoS étaient un véritable fléau, susceptible de dégrader l’image de sa société et d’avoir des conséquences financières non négligeables : « Avant de migrer nos serveurs chez OVH.com, une attaque était pour nous synonyme de ralentissements voire d’interruption de service pour nos utilisateurs, qui multipliaient alors les tickets, et réclamaient à juste titre un dédommagement dans les cas les plus critiques. Et des attaques, nous en subissions plusieurs chaque jour, d’une durée comprise entre deux minutes et trois heures ! »

Évidemment, cette protection a un prix. « La protection anti-DDoS « standard » , incluse avec tous les services d’OVH.com, est déjà très performante. Pour des jeux peu touchés par les attaques, tels que Farming Simulator, essentiellement joué par des adultes, un serveur OVH.com protégé par le VAC fait l’affaire. En revanche, pour un serveur vocal TeamSpeak, particulièrement vulnérable, il est intéressant d’investir dans un serveur Game , qui bénéficie de la protection spécifique Game . Idem pour les serveurs Minecraft, pour lesquels les processeurs jusqu’à 4 Ghz offrent en outre une expérience de grande qualité aux joueurs. »

« Chez VeryGames, nous avons conçu un bon panel d’administration, nous disposons d’un support réactif et nous affichons des tarifs compétitifs. L’anti-DDoS Game d’OVH.com nous permet de proposer de la très haute qualité de service, et de nous différencier sur un marché fortement concurrentiel. C’est pourquoi nous souhaitons vivement qu’OVH.com poursuive et perfectionne le développement de son anti-DDoS Game, multiplie les profils de jeu disponibles, s’adapte aux nouvelles techniques d’attaque… et construise de nouveaux datacenters dans le monde, pour accompagner le développement de VeryGames à l’international. »

* Chiffres issus de l’étude « Les Français et le Jeu Vidéo » (octobre 2014), réalisée par GfK pour le compte du syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs (SELL).

Copywriter at OVH.