.ovh : l’ICANN libère les noms de domaine bloqués au nom du risque de collision

Temps de lecture estimé : 1 minute(s)

*Attention, ce contenu a été publié il y a 4 années. Il n'est peut-être plus d'actualité.*

Depuis ce 19 février à 15:00 (heure de Paris), OVH peut officiellement reproposer aux utilisateurs les noms de domaines qui avaient été initialement bloqués dans la Name Collision List de l’ICANN.

En novembre 2013, l’ICANN a dressé une liste de noms à bloquer (Collision List) pour les nouvelles extensions, identifiant des risques de collision venant de ces noms de domaine et susceptibles d’avoir une incidence sur la stabilité de l’Internet. L’ICANN a depuis mis en place un système de déblocage avec une période de test.

Ainsi, ce sont 4 795 noms de domaine en « .ovh » qui sont rendus de nouveau disponibles à l’enregistrement. Ils seront attribués sur le principe du premier arrivé, premier servi.

Que les détenteurs de marques ne s’inquiètent pas, les noms de domaine issus de la « trademark claims » restent à ce jour protégés. Et pour leur permettre d’obtenir leur « .ovh », une période « sunrise » sera programmée pour le 1er avril 2015 afin de laisser le temps aux autres registrars de s’accréditer pour revendre du « .ovh ».

Cette ouverture devrait relancer l’engouement des utilisateurs pour le « .ovh » qui figure déjà à la 10e place des nouvelles extensions dans l’alphabet latin (source : ntldstats.com).

Parmi les extensions disponibles, « agency.ovh », « dance.ovh », « gamesservers.ovh », « webcams.ovh » et « webdesign.ovh » ou encore « geek.ovh », « sexe.ovh » et « trop-cool.ovh ». Pour trouver le nom qui convient à ses projets, télécharger la liste complète .

Pour réserver son nom de domaine en « .ovh » : www.ovh.com/fr/domaines/dotovh

Qu’est-ce qu’une collision de noms ?

Une collision de noms se produit lorsqu’une tentative de résolution d’un nom utilisé dans un espace de noms privé (par exemple, en vertu d’un domaine de premier niveau non délégué ou d’un nom court non qualifié) donne lieu à une requête envoyée au système des noms de domaine (DNS) public. Lorsque les frontières administratives entre l’espace de noms privé et public se chevauchent, la résolution de noms peut entraîner des résultats inattendus ou nuisibles. Source : ICANN .