« Nous invitons les startups à venir challenger nos infrastructures ! »

Temps de lecture estimé : 5 minutes

*Attention, ce contenu a été publié il y a 1 année. Il n'est peut-être plus d'actualité.*

Guillaume Fillière, en charge chez OVH du Digital Launch Pad, revient sur les six premiers mois du programme d’accompagnement des startups. Lancé à l’automne dernier, le programme accueille déjà plus de 150 startups et continue d’en accompagner de nouvelles chaque semaine.

Six mois après le lancement, quel regard portez-vous sur le DLP ?

Les premières startups ont rejoint le programme au mois de janvier. Quatre mois plus tard, elles sont cent cinquante à bénéficier du Digital Launch Pad. Chaque jour, de nombreuses demandes nous parviennent et la fréquentation du site Internet du programme double tous les quinze jours.

Nous avons basé le programme sur trois stades qui correspondent à trois niveaux de maturité. Le premier a été baptisé « ideation » et accueille pour le moment la majorité des startups membres du programme. Ce stade correspond au développement et aux premières itérations. Les startups qui intègrent le programme en « ideation » fonctionnent généralement avec un financement sur apport personnel.

Le second, « build », s’adresse à des jeunes entreprises dont le projet est bien avancé : elles sont capables de mettre en œuvre un produit ou un service et finalisent leur positionnement stratégique. Dernier stade, le « market » permet aux startups de bénéficier d’infrastructures sur mesure du groupe OVH quand leur business modèle est déjà établi, avec un produit à fort potentiel de croissance lancé sur un marché clairement défini.

Les premiers retours autour de cette structuration sont bons et le processus d’inscription a été optimisé au maximum. Dans la plupart des cas, il ne s’écoule que quelques heures entre le dépôt de la demande d’inscription et la validation par l’équipe qui déclenche aussitôt l’ajout du crédit sur l’espace client OVH permettant de faire fonctionner des infrastructures.

Les équipes du DLP fonctionnent de la même façon que les autres équipes OVH : mettre les besoins des utilisateurs au premier plan. Notre programme d’accompagnement va donc évoluer en fonction des suggestions que feront les startups.

 Quel est le profil des startups accompagnées ?

L’European Startup Monitor* a récemment publié son étude annuelle dédiée aux startups. Dans la quasi-totalité des cas, les startups répondent à trois principaux critères : entreprise très jeune, fort potentiel technologique et très forte croissance. Ce sont les entreprises remplissant ces trois critères qui se tournent vers nous. L’idée n’est pas de proposer uniquement un serveur web pour créer un site Internet vitrine mais bien de fournir des infrastructures puissantes pour mettre en place un véritable service hautement disponible et flexible.

Cyril Dubus, associé fondateur et directeur technique de la startup effiPilot
Cyril Dubus, associé fondateur et directeur technique de la startup effiPilot

La startup effiPilot, par exemple, a intégré le programme Digital Launch Pad il y a quelques mois. Créé par trois étudiants en classe préparatoire, effiPilot cherche à mesurer, grâce à un traitement algorithmique, la consommation d’énergie des bâtiments. Concrètement, la solution de la startup est disponible en mode SaaS : elle se connecte sur les systèmes existants des bâtiments (chauffage, ventilation, climatisation, éclairage, compteurs d’énergie – gaz, électricité, eau), pour en extraire les données disponibles et les remonter jusqu’à leur plateforme, hébergée chez OVH. Les données (environ 20 millions/mois/bâtiment) sont recueillies et analysées pour élaborer les meilleures stratégies de chauffage ou de climatisation. Cette startup est l’exemple parfait des entreprises que nous cherchons à accompagner : fort potentiel technologique et utilisation optimale de notre infrastructure de gestion de données.

Dans ce cas précis, nous fournissons nos services de Public Cloud pour qu’effiPilot puisse effectuer des calculs asynchrones, traiter les logs, héberger des serveurs API ou les serveurs des chaînes d’intégration continue.

Les programmes d’accompagnement des startups sont aujourd’hui très nombreux : quelle est la plus-value apportée par celui d’OVH ?

Toutes les grandes entreprises du secteur sont en capacité de mettre à disposition des infrastructures pour les startups. Le Digital Launch Pad a été créé pour aller beaucoup plus loin et pour accompagner les startups sur le long terme. Ainsi, le programme ne permet pas seulement l’accès à des infrastructures mais offre aussi la possibilité d’être formé et assisté techniquement. Nous cherchons vraiment à proposer les services les plus pertinents.

En effet, une fois que le projet est créé et financé, la très grande majorité des startups est en attente d’une forte visibilité. Selon l’ESM*, plus de 8 startups sur 10 prévoient une extension internationale dans les 12 prochains mois. Nous voulons soutenir cette volonté de croissance en donnant aux startups plus de visibilité sur la scène internationale. Nous proposons donc à certaines d’entre-elles de monter sur scène lors de l’OVH World Tour et de présenter leur concept à nos clients et prospects. OVH a aussi l’habitude de communiquer régulièrement sur les différentes startups qu’elle accompagne grâce à des interviews ou via la mise en ligne de témoignages sur nos sites ou nos newsletters. A terme, il est aussi prévu de leur donner une visibilité accrue en proposant une partie de leurs offres sur notre Marketplace, qui bénéficie de la notoriété du groupe OVH. C’est cette capacité d’accompagnement qui est aujourd’hui plébiscitée.

Guillaume Fillière, en charge du Digital Launch Pad
Guillaume Fillière, en charge du Digital Launch Pad

Nous avons par ailleurs fait le choix de la transparence en fournissant des services ouverts et open-source. Concrètement, nous n’interdisons ni la migration ni l’évolution pour les startups que nous accompagnons. La force du programme réside aussi dans le large spectre de services offerts par OVH : nous pouvons couvrir l’ensemble des besoins des startups et les accompagner dans leur évolution grâce à nos différents univers. L’offre de service liée à ces univers est par ailleurs détaillée : les spécificités de nos plateformes sont clairement affichées : type de processeur utilisé, performance des espaces de stockage, prix… Nous invitons vraiment les startups à venir challenger nos infrastructures.

Quel prochain cap va-t-on franchir ?

Nous souhaitons accueillir toujours plus de startups dans notre Digital Launch Pad et les faire passer des stades ideation ou build vers market, le degré le plus avancé qui correspond à un véritable lancement commercial. Le DLP accueille déjà des entreprises aux Etats-Unis, au Canada et en France : nous souhaitons continuer cette expansion à travers le monde. Nous sommes impatients de recevoir vos candidatures !

Notes :
* Prof. Dr Tobias Kollmann, Dr. Christoph Stöckmann, Jana Linstaedt, Julia Kensbock, European Startup Monitor, 2015