« La part de notre CA provenant du Dedicated Cloud a augmenté de 400 % en deux ans. »

est une SSII, qui compte 35 collaborateurs répartis entre Toulouse et Paris. Xavier Tilloles, responsable du pôle ingénierie informatique, explique pourquoi il a adopté le Dedicated Cloud et comment il exploite cette brique technologique pour externaliser les systèmes d’information de ses clients au sein de Cloud privés.

Xavier Tilloles, responsable du pôle ingénierie informatique de Partitio.com, interviewé par les équipes d'OVH.com.

Xavier Tilloles : Notre pôle est sollicité pour la refonte et/ou l’extension d’infrastructures systèmes et réseaux. Nos missions s’étendent ensuite à l’infogérance du SI et à l’accompagnement de son évolution au fil du temps. Nos clients sont des TPE, ETI, des collectivités, des grandes entreprises du transport et de l’aéronautique. Ils sont majoritairement originaires du grand Toulouse et de l’Île-de-France. Mais, depuis que nous proposons des solutions Cloud, notre zone de chalandise s’est élargie. C’est l’une des grandes forces du Cloud : la présence locale de nos équipes n’est plus nécessaire pour déployer un projet et en assurer le suivi.

Dans 90 % des cas, votre préconisation est d’externaliser le SI de vos clients au sein d’un Cloud privé, lequel s’appuie sur le Dedicated Cloud d’OVH.com.

X. T. : Nous découpons et isolons – au sein de LAN dédiés – les ressources de notre Private Cloud, de façon à proposer à chacun de nos clients un espace totalement privé. Nous leur fournissons une infrastructure plus résiliente que celle dont ils disposaient en local. Plus sûre, plus disponible, mais aussi moins coûteuse : à niveau de service égal (et même supérieur), le Cloud permet de limiter les investissements et de faire des économies. L’évolution du SI ne pose plus problème : en trois clics, des ressources sont ajoutées. Et les besoins croissants de mobilité des collaborateurs trouvent une réponse adaptée : les travailleurs nomades s’étaient habitués à ce que l’accès aux applications de l’entreprise depuis l’extérieur des bureaux soit lent. Aujourd’hui, ils accèdent à leurs outils via le réseau fibré d’OVH.

Partitio.com fait partie des premiers utilisateurs du Dedicated Cloud, qu'elle utilise pour externaliser les SI de ses clients au sein de Cloud privés.

En tant que provider, le Dedicated Cloud vous simplifie aussi la vie…

X. T. : Nous gagnons énormément de temps au niveau du déploiement, des mises à jour et de la maintenance courante des systèmes. Déléguer la gestion du hardware à OVH.com nous procure du confort : les astreintes sont aujourd’hui plus limitées chez Partitio.com. Enfin, les tarifs du Dedicated Cloud sont fixes, prévisibles. Il n’est pas question de facturation à la ressource consommée comme on l’a vu chez d’autres fournisseurs. Un mode de tarification attractif au premier coup d’œil, mais un véritable casse-tête pour la refacturation. Et une source d’angoisse pour les clients.

Vous expliquez aujourd’hui à vos clients que vos offres s’appuient sur l’infrastructure d’OVH.com. Mais cela n’a pas toujours été le cas.

X. T. : Nous avions peur de révéler une recette qui fonctionne bien. La part du chiffre d’affaires de notre pôle représentée par le Dedicated Cloud atteint aujourd'hui 30 %, soit une augmentation de 400 % en deux ans ! D’autre part, nous méconnaissions la réputation dont jouit OVH.com auprès des décideurs. Nous nous sommes aperçus qu'OVH.com est très apprécié des DSI, RSI. Le top management ne connaît pas toujours bien le premier hébergeur européen, mais se laisse convaincre lorsque nous expliquons les normes de sécurité en vigueur dans les datacentres, la politique d’innovation… Alors, tant pis si on se fait voler la recette : un bon plat, ce sont bien sûr de bons ingrédients, mais aussi et surtout un cuisinier de talent.

Rendez-vous sur notre page "Nos clients témoignent" pour découvrir d'autres utilisateurs du Dedicated Cloud. L’interview complète de Xavier Tilloles sera prochainement mise en ligne.