OVH et VMware, un « partenariat » unique dans le milieu IT

Depuis le lancement de Dedicated Cloud en 2010, les relations entre les deux groupes n’ont fait que se renforcer. Elles ont même donné naissance à un concept inédit, les OVH Academy. François Loiseau, l’un des pères de Dedicated Cloud, et Régis Mauger, responsable technique de compte chez VMware, dévoilent l’histoire et les enjeux de cette alliance.

Comme souvent chez OVH, nous avons tout préparé en interne, « en autarcie ». Notre expertise des solutions VMware nous permettait de mettre en place rapidement ce que nous voulions pour Dedicated Cloud. Car nous n’utilisons pas des produits pour le plaisir de les utiliser : nous les transformons pour qu’ils répondent à chacun de nos besoins. C’est ainsi que sont nées plusieurs fonctionnalités clefs de Dedicated Cloud, telles que l’ajout instantané de ressources et l’intégration complète du client dans le vSphere afin que les clients puissent gérer leur infrastructure dans une seule interface. Mais à l’été 2011, nous sommes arrivés aux limites de ces technologies. C’est à ce moment que nous avons intensifié nos échanges avec VMware.

Nous avons commencé à travailler sur les feuilles de route de VMware avec différents interlocuteurs : ce qui allait venir et pourquoi. Puis nous avons eu un peu de suivi technique, pour voir comment avançaient nos SR (« support requests », NDR). Mais ça s’arrêtait là. De temps à autre, nous étions aussi invités par VMware à Palo Alto, en Californie, pour essayer des produits en avant-première comme les nouveaux vCloud et ESX. Nous avons alors rencontré les chefs produits et les ingénieurs. Ils nous demandaient de tester vraiment tout, pour s’assurer que ça correspondait bien à nos attentes.

Avec Dedicated Cloud, nous avons rendu « humainement utilisable » les produits VMware. Pour la première fois, il était possible de les exploiter immédiatement, sans avoir à les installer ! La plateforme a donc vite gagné en popularité et nous avons commencé à recevoir de nombreuses questions sur les manières d’utiliser ces technologies. C’est là que Régis est intervenu.

Nous avons alors recensé les demandes les plus fortes des clients avec Hélène Caraux, chef de produits Cloud chez OVH, et François. Au départ, seuls des geeks qui maîtrisaient déjà ces technologies achetaient un Dedicated Cloud. Mais l’adoption de la plateforme était telle au fil des mois qu’il fallait accompagner les besoins de l’ensemble des professionnels. C’est dans cette optique que nous avons construit, en 2012, les OVH Academy.

Le succès a tout de suite été au rendez-vous, en France comme à l’international. Nous avons même dû décliner l’événement en deux versions : un « niveau 100 », basé sur les cas d’usage les plus fréquents et permettant de vite tirer le meilleur parti de la plateforme, ainsi qu’un « niveau 300 », allant plus en profondeur sur l’exploitation de Dedicated Cloud. Ce dernier a particulièrement pris son sens depuis la mise à disposition du Nexus 1000v (gamme Enterprise) et de milliers de VLAN dédiés (gamme Infrastructure), qui permettent de bâtir des architectures de plus en plus complexes et segmentées. Dans cette session, nous construisons des « labs » où les participants élaborent des scénarios multi-tiers profitant pleinement des possibilités de Dedicated Cloud. Nous allons jusqu’à simuler un incident de production afin de vérifier que la plateforme se comporte bien et que le service est rendu, même en mode dégradé.

Nous mettons en action toutes les fonctionnalités dans vSphere qui permettent de garantir une haute disponibilité réelle des infrastructures. Certains de ces services sont exclusifs à OVH, car conçus par nos équipes et implémentés dans vSphere via un plug-in maison.

À ma connaissance, oui. Nous avons complètement modelé ce concept pour répondre aux attentes des clients Dedicated Cloud. Ce ne sont pas des cours généraux, mais des sessions en petits groupes pour avoir le plus d’interaction possible. Nous sommes là pour partager des connaissances, pas pour matraquer un message.

Nous vivons cette année une nouvelle étape, avec l’intégration d’un « technical account manager » (TAM) de VMware chez OVH. Sa mission est de renforcer toujours plus nos échanges, ainsi que d’anticiper le déploiement des nouvelles technologies. Nous voulons aller vers encore plus d’excellence et que ce soit un véritable différenciateur technologique.

En travaillant sur place avec nos équipes, cet expert comprend l’infrastructure et les besoins d’OVH. Il est notre « porte-parole » chez VMware, notamment pour influer sur les feuilles de routes. Sa présence est déterminante pour le lancement de fonctionnalités innovantes comme le « long distance vMotion », qui permet de bâtir des infrastructures transatlantiques performantes. Avec VMware, nous sommes maintenant plus dans une relation de partenaires que de fournisseur à client.