« Avec les VPS, nous pouvons nous concentrer sur notre métier : le développement. »

Acseo est une agence web installée à Aix-en-Provence, spécialisée dans le développement en Java et PHP d’applications web, intranets, extranets, sites e-commerce et applicatifs métiers. L’agence travaille pour le compte de TF1, Atos ou de startups régionales telles que RendezvousCheznous.com. Lorsqu’elle est en charge de l’hébergement, elle préconise systématiquement à ses clients les services d’OVH.com – en particulier les VPS. Nicolas Potier, co-fondateur et directeur technique d’Acseo, nous explique pourquoi.

%20Nicolas%20Potier,%20co-fondateur%20et%20directeur%20technique%20d%E2%80%99Acseo,%20une%20agence%20web%20bas%C3%A9e%20%C3%A0%20Aix-en-Provence.

Bien sûr, l’hébergement que nous proposons dépend des besoins spécifiques de chaque projet, des prévisions de charge, de la complexité de l’application elle-même. Les applications les plus gourmandes bénéficient logiquement d’un hébergement sur serveur dédié, de même que nos outils internes de gestion de projet ou de versionning. Des projets tels que RendezVousChezNous.com (mise en relation de visiteurs et d’hôtes locaux en région PACA), l’Auberge (agence de colocation à Marseille) ou encore sanisphere.com (conseil aux industries pharmaceutiques sur les marchés émergeants) fonctionnent quant à eux parfaitement sur les VPS d’OVH.com. Auparavant, nous nous appuyions beaucoup sur les hébergements mutualisés d’OVH. Les VPS constituent aujourd’hui une réponse plus adaptée à nos besoins.

Parce qu’ils peuvent évoluer simultanément au projet : en quelques clics, on ajoute des ressources, du CPU, de la RAM ou de l’espace disque pour faire face à des besoins qui augmentent au fil des différentes phases de développement puis de production. On commence petit et on peut aller assez loin en restant sur la même plateforme.

Oui, nous apprécions particulièrement la simplicité d'utilisation des VPS. La virtualisation et la maintenance hardware sont gérées par OVH.com, et nous bénéficions d’une technologie clés en main. Nous pouvons nous concentrer sur notre métier, qui est le développement davantage que l’hébergement. Enfin, la rapidité de livraison est un point crucial pour nous. Lorsque nous démarrons un projet, c’est idéal de pouvoir commander un VPS, puis de recevoir les accès quelques minutes après.

Il nous arrive effectivement de louer un VPS pendant six mois, et de l’utiliser comme serveur de recette. Pour la mise en production, nous effectuons alors une simple synchronisation SSH du serveur de production, complétée par un transfert de fichiers.

Nous travaillons avec OVH.com pour le rapport qualité/prix et la qualité du service. Nous avons déjà travaillé avec des acteurs régionaux de l’hébergement web, mais l’avantage d’un grand groupe international tel qu’OVH.com est de rassurer nos propres clients, d’inspirer confiance.

Les VPS d’OVH répondent parfaitement aux besoins des métiers du Web : performance, anti-DDoS inclus, localisation possible dans plusieurs datacentres – en Europe et au Canada –, large éventail d’environnements de développement et grand choix de CMS pré-installés (Wordpress, Drupal, Joomla! ou encore PrestaShop). Comment faire son choix entre un VPS Classic et un VPS Cloud ?

Le VPS Classic est proposé dès 1,99 € HT par mois. Ses concurrents sont nombreux mais, pour ce prix, seul OVH.com propose un VPS aussi puissant, associé à une disponibilité de 99,98 % et aux performances du réseau OVH. Ce serveur virtuel est destiné aux technophiles – les utilisations de type VPN privé sont désormais autorisées –, peut héberger des applications basse criticité ou encore monitorer une activité. Grâce à la diversité des langages qu’ils supportent, il est possible de combiner plusieurs VPS Classic pour mettre en place un environnement de test complet, reproduisant par exemple le cycle de développement web d’une entreprise.

Basé sur la technologie VMware, le VPS Cloud est entièrement redondé (de l’alimentation au réseau en passant par les hosts physiques) et bénéficie d’une très haute disponibilité (SLA de 99,99 %). Cela en fait un serveur idéal pour héberger des projets critiques, même relativement gourmands en ressources. OVH s’engage sur une bande passante de 100 Mbps jusqu’à 10 To de données échangées. Pour coller au plus près des attentes des agences web, lesquelles peuvent avoir besoin de mutualiser des ressources au profit de différents clients, les VPS Cloud incluent gratuitement la licence Plesk 10 domaines. Et l’option IP géolocalisables leur permet d’attribuer une adresse différente pour chacune des applications hébergées. Un bon point pour le référencement naturel. Par ailleurs, en cas d’accroissement d’activité, les ressources allouées à un projet pourront être facilement augmentées de manière verticale (augmentation à chaud de la puissance du VPS). Si le trafic ou la quantité de données brassées explosent, l’ajout d’un VPS supplémentaire est réalisable (augmentation horizontale), derrière une IP Load Balancing qui répartira la charge. Pour une sécurité et une tranquillité maximales, il est enfin possible de choisir l’option de back-up automatisé basé sur les technologies Veeam.

On voit émerger les profils type devops, à mi-chemin entre développeurs et administrateurs systèmes. Ces profils sont demandeurs d’un environnement de développement configuré, sur lequel ils conservent néanmoins une réelle liberté. Les VPS 2014 leur offrent l’accès root, et les machines virtuelles sont livrées préinstallées et dotées de stacks, ou frameworks de développement – des environnements avec des fonctions préécrites qui simplifient la tâche des développeurs. Les solutions Lamp et Ruby, appréciées de la communauté, sont déjà proposées; Python et NodeJS suivront dans les prochaines semaines. L’API RESTful d’OVH permet en outre de simplifier le pilotage des VPS. Avec les VPS, OVH propose un compromis flexible et évolutif entre le PaaS et le pilotage complet d’un serveur dédié.