OVH NEWS | ACTUALITÉ, INNOVATION ET TENDANCES IT


Découvrir, comprendre et anticiper














Le 11 / 12 / 2015
Partagez

Dossier rédigé par Charles Anssens


xDSL : les pires erreurs à ne pas commettre sur votre arrivée de ligne téléphonique


Vous effectuez une nouvelle installation xDSL, ou souhaitez réviser une installation existante ? Voici un aperçu des pires erreurs que nos techniciens ont pu rencontrer sur le terrain, mais que vous pouvez tout de même éviter.





Conserver des consommables de mauvaise qualité




Les éléments les plus exposés de votre desserte locale, comme le câblage entre le modem et la prise murale ou le modem lui-même, peuvent se dégrader avec le temps et avoir une incidence sur votre synchronisation. Une inspection minutieuse des consommables, et leur remplacement si besoin, sont impératifs :
Contrôlez le câble RJ11 : est-il abimé ? Les connectiques sont-elles en bon état ?
N’installez pas de prise gigogne sur une connexion SDSL. Vous devez privilégier une connexion directe, ou une prise femelle RJ11.
Faites attention à l’état de votre modem. S’il est endommagé, changez-le.
Vérifiez le bon état de votre filtre ADSL. En cas de dégroupage total ou d’un raccordement en SDSL, cet équipement n’est pas nécessaire. Si vous bénéficiez du VDSL, évitez de mettre un filtre ADSL car la présence d’un condensateur aura l’effet d’un allongement de la ligne : privilégiez un câble sans filtre.



Surcharger votre ligne d’équipements superflus




Au plus votre installation sera complexe et comptera de points de coupure, au plus votre synchronisation sera mauvaise.

Épurez la desserte au maximum : évitez des points de coupures inutiles tels que les prises câblées non utilisées.
Contrôlez la présence d’un module RC ou condensateur, celui-ci se situe le plus souvent au niveau de la prise DTI. Les modules RC à trois pattes doivent être systématiquement retirés. Il est par ailleurs recommandé d’ôter les modules RC à deux pattes, même s’ils n’ont pas de réelle incidence sur la qualité de service.
Évitez les rallonges avec prise gigogne que vous pouvez trouver en grande surface, et proscrivez l’utilisation de rallonges branchées en série.
Vérifiez l’état des prises murales, et notamment les lamelles métalliques situées à l’intérieur, qui assurent le contact électrique avec la prise mâle. Obstruées par de la poussière, ou de la peinture (souvent suite à des travaux de rénovation), elles peuvent s’oxyder et devenir moins efficaces. Nettoyez les prises et vérifiez la bonne connexion des fils de cuivre. Vous pouvez tester la qualité de votre prise en testant votre débit depuis la prise, puis d’un point de mesure en amont de votre prise.
Examinez le point d’entrée de votre ligne xDSL (l’arrivée de ligne France Télécom) : nettoyez les bornes, vérifiez le serrage des connectiques.
Évitez de relier deux câbles à l'aide de soudure à l'étain, de dominos ou de scotch. Préférez des connecteurs spécialisés comme les Scotchlok, qui vous permettront de connecter les câbles sans dénuder le fil, il n’est donc pas exposé à l’air et à l’oxydation.



Utiliser un type de câble inapproprié pour la desserte interne




Le type de câble utilisé entre l’arrivée de ligne France Télécom et vos prises a son importance. La majorité des câbles propose un blindage en aluminium permettant de limiter les interférences. Si vous disposez d’une connexion SDSL ou de plusieurs connexions ADSL, équipez-vous d’un câble de catégorie 6 qui limitera les effets de diaphonie.

ADSL : câble de catégorie 5E FTP
SDSL 1 paire : câble de catégorie 5E FTP
Plusieurs lignes ADSL: câble de catégorie 6
SDSL 4 paires : câble de catégorie 6

Dans le cas d’une nouvelle installation, préférez un câble de catégorie 6 : fiable et aux normes, il ne risquera pas d’être rapidement obsolète.



Attention, si le raccordement entre votre lieu de connexion et le NRA est de mauvaise qualité, ces actions n’auront que peu d’incidence sur votre débit. Néanmoins, si vous rencontrez des problèmes de connexion, n’hésitez pas à vérifier ces points de contrôle : il serait dommage qu’une mauvaise installation sur votre desserte interne ne gâche les performances de votre ligne.



Glossaire
Desserte interne : c’est le tronçon de câblage téléphonique dont la responsabilité incombe à l’abonné.
Prise DTI : Dispositif Terminaison Intérieur, boîtier servant de frontière entre le réseau de la boucle locale et le réseau téléphonique du client.
Prise gigogne : prise téléphonique en forme de T, qui permet d’emboiter plusieurs prises.
Filtre ADSL : permet d’isoler les signaux ADSL et téléphonie analogique.
Prise RJ11 : prise à 6 broches utilisée pour relier le modem au réseau téléphonique.
Câble de catégorie 5E « FTP (Foiled Twisted Pair) » : câble constitué d'un simple feuillard d'aluminium enroulant les quatre paires torsadées protégées par une gaine externe.
Diaphonie : interférences entre les différentes paires de cuivre.