OVH NEWS | ACTUALITÉ, INNOVATION ET TENDANCES IT


Découvrir, comprendre et anticiper














Le 19 / 02 / 2014
Partagez

Dossier rédigé par Hugo Bonnaffé


Des serveurs dédiés qui montent en gamme


OVH.com a entièrement remodelé son offre de serveurs dédiés. Les utilisateurs sont aujourd’hui guidés dans leur commande par une segmentation en trois gammes (« Enterprise », « Hosting » et « Infrastructure »), chacune recouvrant une famille d’usages. Mehdi Bekkaï, chef de produit serveurs dédiés, explique la philosophie de chacune de ces gammes de serveurs.





« Sur OVH.com, on trouve des serveurs à forte valeur ajoutée, clarifie Mehdi. Des machines personnalisables selon les besoins spécifiques du client : niveaux de RAID, disques SATA3, SSD ou SAS, bloc d’IP fail-over, bande passante, etc. Avec une livraison à partir de 120 secondes pour les configurations standards. » Le ticket d’entrée sur OVH.com a logiquement été réévalué. « Il faut compter 81,99 € HT par mois* pour accéder au premier serveur de chacune des trois gammes. À ce prix, l’utilisateur a l’assurance de disposer des dernières innovations technologiques, des composants les plus puissants, de nombreux services inclus (le contrôle IMPI/KVMoIP pour n’en citer qu’un) et d’un support avancé. » De surcroît, la fidélité est récompensée : des réductions sont appliquées en fonction de la durée durant laquelle l’utilisateur s’engage à conserver son serveur. Enfin, OVH.com applique une garantie sur les prix et la disponibilité des machines durant les six mois qui suivent une modification de la gamme. « Une mesure qui était vivement attendue par les partenaires-revendeurs. »



Comprendre en un coup d'oeil




Pour le même prix d'entrée :




 

Gamme « ENTERPRISE » : la polyvalence de machines puissantes pour répondre à tous les besoins d’une PME


Dotés de solides CPU (de 6 à 16 cores) et boostés en RAM (jusqu’à 256 Go), les serveurs de la gamme ENTERPRISE (prononcez-le à l’américaine) se prêtent à tous les usages qu’une PME, PMI peut avoir d’Internet : hébergement du site institutionnel, extranet et intranet, messagerie, CRM, applications métiers, outils collaboratifs, VPN, envoi d’une newsletter, sauvegarde, etc. « C’est le serveur à tout faire, destiné à ceux qui veulent le maximum de hardware pour le meilleur prix. On parle de serveurs polyvalents, car les serveurs ENTERPRISE ne sont pas préconisés pour la mutualisation, ni pour constituer une infrastructure complexe. »



 

Gamme « HOSTING » : virtualiser et découper les ressources


Livrés avec un pack d’IP fail-over géolocalisables routées en direct sur la machine (de 16 + 32 à 128 IPv4), les serveurs de la gamme HOSTING sont propulsés par des CPU haute fréquence (3,1 Ghz+) et bien nantis en RAM (jusqu’à 128 Go). Conçus pour virtualiser les ressources et les mutualiser entre plusieurs projets et/ou clients, ils sont donc spécialement préconisés pour les web agencies, hébergeurs, « découpeurs » de ressources (VAR) ; en somme tous les métiers du web hosting et VPS hosting. « Les serveurs HOSTING sont isolés les uns des autres. Ils sont faits pour fonctionner de manière autonome : l’utilisateur va démarrer plusieurs VM sur sa machine, les unes faisant office de frontaux web, les autres hébergeant les bases de données. » L’architecture 3-tiers est donc réalisée à l’intérieur d’une seule et même machine, suffisamment puissante pour gérer ces multiples couches de virtualisation. « En résumé, les serveurs HOSTING présentent le meilleur ratio ressources/puissance/prix/IP sur le marché, pour la mutualisation et la consolidation des ressources. »



 

Gamme « INFRASTRUCTURE » : bâtir des infrastructures complexes, évolutives et multidatacentre


Interconnectables – sans surcoût – par un réseau privé multidatacentre, les serveurs qui composent la gamme INFRASTRUCTURE sont destinés aux DSI des grandes entreprises, aux SSII (renommées « entreprises de services du numérique »), ainsi qu'aux éditeurs qui commercialisent des produits en mode SaaS et souhaitent externaliser tout ou partie de leur système informatique. « On parle d’architectures à 3 niveaux (3-tiers), au moins ! Quand, depuis son poste, on demande une information à un serveur, ce dernier s’adresse à une troisième machine (base de données le plus souvent). Parfois, c’est encore plus complexe. Des réseaux privés, avec ou sans firewall, relient les serveurs entre eux, des VM et des répartiteurs de charge complétant le dispositif. C’est le genre d’infrastructure que requiert la gestion de données sensibles, bancaires, comptables ou financières. »

Ces utilisateurs sont intéressés par les quatre zones proposées par OVH (Roubaix, Gravelines, Strasbourg en France et Beauharnois au Canada) pour bâtir une infrastructure multidatacentre. Une infrastructure compatible avec l’élaboration de plans de reprise/continuité d’activité (PRA/PCA). Par conséquent, les clients de la gamme INFRASTRUCTURE sont ceux qui tirent le plus profit du puissant réseau mondial en fibre optique déployé par OVH à travers le monde. « Le vRack 1.5 permet d’interconnecter, au sein d’une même baie virtuelle, des machines réparties entre les différents datacentres OVH, y compris celui de Beauharnois outre-Atlantique. Il est possible de construire des plateformes complexes de grande envergure, dans lesquelles le ou les serveurs critiques sont isolés d’Internet à l’aide de réseaux privés virtuels. Et cette architecture externalisée pourra, dans le courant de l’année, être connectée avec le datacentre interne de l’entreprise, tout cela dans le cadre d’un réseau privé, en faisant arriver la fibre optique de l’entreprise jusque dans l’un des 17 points de présence du réseau OVH ouverts à cette pratique (projet "Direct Connect") ». Enfin, les serveurs de la gamme INFRASTRUCTURE intéresseront ceux qui désirent combiner serveurs dédiés (qui fournissent le maximum d’I/O disque), Cloud interne, Dedicated Cloud et Cloud public pour ajuster en temps réel les ressources aux besoins. Car les différents composants de cette infrastructure hybride seront rassemblés par le même réseau privé.

Enfin, les serveurs de la gamme INFRASTRUCTURE, tous dotés d’une ou deux cartes réseau compatibles vRack, sont hautement personnalisables : « Dans le cas des HG et BIG HG, on peut parler de machines sur mesure. Chacun des composants peut être customisé, et il est possible d’associer jusqu’à trois châssis pouvant accueillir 36 disques (144 To de capacité totale !). L’utilisateur définit le profil de ses machines en fonction du rôle qu’elles vont jouer dans son infrastructure : frontaux web, gestion des bases de données, stockage, répartition de la charge, etc. Et pour assurer une disponibilité (SLA) de 100 %, ces machines sont équipées de façon à rester opérationnelles dans le cas où les pires scenarii techniques se réaliseraient. » Les machines identifiées T3 disposent ainsi de deux arrivées réseau de 1 Gbps et de deux sources d’alimentation redondantes, tandis que les machines T4 (HG et BIG HG) possèdent deux arrivées réseau de 10 Gbps, deux processeurs minimum, deux alimentations et deux sources d’alimentation redondantes. En outre, les serveurs T4 bénéficient du Hot Swap (possibilité de remplacer sans interruption du serveur un bloc alim ou un disque RAID défectueux).







Des options communes et un support « follow the sun »


Différents par leurs configurations et les usages auxquels ils sont destinés, les serveurs OVH.com bénéficient néanmoins d’un socle de services communs, tels qu’une large sélection de systèmes d’exploitation à installer en quelques clics, un backup FTP de 500 Go, le trafic illimité, la possibilité de choisir la localisation de son serveur ou encore la protection anti-DDoS PRO (c’est-à-dire paramétrable). En outre, grâce à une présence sur trois continents, OVH fait évoluer son support. Selon l'horaire, celui-ci sera assuré par les équipes de l’hébergeur basées en France, au Canada et en Tunisie. Et ceux qui éprouvent le besoin d’être soutenus dans les petits problèmes du quotidien pourront souscrire au support « Advanced » pour disposer d’une infogérance de premier niveau.



Serveurs de stockage, solutions HPC et Big Data prêtes à l’emploi : OVH.com veut couvrir tous les besoins


Très récemment, OVH a revu son offre de serveurs dédiés au stockage des données. Compatibles avec les systèmes OpenStack, Ceph et Lustre, ces machines permettent de mettre en œuvre des dispositifs de stockage distribués entre 2, 3 ou 4 datacentres, via une interconnexion vRack (réseau privé inter-datacentre). En exclusivité mondiale, OVH.com propose également sur certains modèles une connexion de 40 Gbps, permettant d’accélérer très sensiblement les transferts. Et grâce aux tout nouveaux disques 6 To à l’hélium fabriqués par HGST, la capacité de stockage pourra s’étendre jusqu’à 216 To !
Parallèlement, les offres Big Data (dont la plus haut de gamme profite également d’une connexion 40 Gbps) et HPC ont également été renouvelées. « Le Big Data et le HPC sont complémentaires. L’un consiste à réaliser des opérations relativement simples sur des quantités astronomiques de données, à des fins d’analyse prédictive ou de business intelligence. L’autre permet de résoudre des équations complexes en un minimum de temps, ce en quoi il permet aux petites et moyennes entreprises de booster leur R&D… Pour un budget très maîtrisé puisqu’elles ont la possibilité de louer leur cluster de calcul à l’heure ou au mois. »

* Au tarif mensuel du serveur s’ajoutent des frais d’installation de 99 € à 299 € (susceptibles de modification). Ces frais sont offerts en cas d’engagement pour 12 mois.