A New York, OVH part en éclaireur pour accélérer son développement nord-américain

OVH maintient le cap et consolide sa présence en Amérique du Nord. Présent sur tous les fronts à l'occasion de l'OVH World Tour qui faisait escale à New York le 25 juin, le leader du cloud sécurisé a multiplié les annonces et conforté ses ambitions pour offrir des infrastructures toujours plus stables et innovantes.

Voilà près de 3 ans qu'OVH s'est installé en Amérique du Nord, inaugurant début 2013 le plus grand centre de données du monde en capacité d'hébergement -360 000 serveurs. Auourd'hui, ce sont plus de 100 talents qui participent à l'aventure, répartis entre le bureau principal de Montréal, le centre de données situé sur la rive sud de la ville, et le nouveau centre de R&D qui a ouvert ses portes à Québec en avril dernier, spécialisé dans l'expérience utilisateur et l'Internet des Objets (IoT).

La machine ainsi lancée, ce n'était qu'une question de temps avant qu'OVH n'intègre à sa stratégie la métropole voisine, centre névralgique de la côte-Est américaine en matière de TI. Une étape décisive de la 2e saison de l'OVH World Tour, qui parcourt une vingtaine de villes en Europe, aux Etats-Unis et au Canada.

Répondre à l'explosion des besoins numériques

C'est au coeur de midtown, dans le "Space 530", que clients et passionnés de TI s'étaient donnés rendez-vous pour rencontrer les experts d'OVH et en apprendre davantage sur l'infrastructure et les technologies qui en font le chef de file du cloud sécurisé :
• Un réseau de fibre optique privé déployé mondialement offrant une bande passante de 3 500 Gbps,
• 18 millions d'applications hébergées sur plus de 200 000 serveurs,
• Les technologies vRack et Dedicated Connect qui permettent de relier l'ensemble de ses infrastructures en toute sécurité et créer un véritable centre de données virtuel,
• Le Cloud Dédié, une offre qui propose de bâtir un environnement virtuel où chaque élément physique est entièrement dédié à son utilisateur, répondant ainsi aux exigences les plus critiques des professionnels.

Sur scène avec Mathieu McCuaig, VP Sales&Marketing d'OVH en Amérique du Nord

Par la voix de son CEO, Laurent Allard, OVH mesure les opportunités d'un marché américain colossal, et trace son chemin, clair et ambitieux : "L'explosion des besoins numériques rebat drastiquement les cartes de l'industrie, et OVH l'a bien compris". L'étendue et la compétitivité de son offre de services (bare-metal, IaaS, SaaS) rencontrent les plus hauts standards de l'industrie (certifications ISO/EIC, SOC) et s'adaptent au cahier des charges de tous les types de clients, du développeur à la start-up en passant par les PME, les fournisseurs d'applications ou les plus grandes entreprises. Transversalité, compétitivité et sécurité, ou la recette du succès pour OVH en Amérique du Nord ?

Un nouveau centre de données aux Etats-Unis

La priorité désormais est d'accélérer la cadence pour convertir ces leviers de croissance en parts de marché. Avec un centre de données au Canada, 11 points de présence (PoP) idéalement déployés sur l'ensemble du continent, est paré pour la suite de l'aventure.

Un investissement de 327 millions de dollars, annoncé en décembre 2014 pour accélérer le développement international de l'entreprise, sera en partie dédié à ce chapitre américain. Un chapitre qui ne fait que commencer, comme n'a pas manqué de souligner Laurent Allard : "New York accueillera un bureau avant la fin de l'année, et courant 2016, c'est un nouveau centre de données qui sera inauguré, le premier aux États-Unis". Le mystère reste entier sur la ville qui sera choisie, mais la partie se jouera entre la côte-Est et la côte-Ouest, toujours selon le CEO d'OVH.

Laurent Allard, CEO d'OVH, sur la scène de la French Tech Conference

Sur tous les fronts

La veille de l'OVH World Tour, Laurent Allard a pris la parole lors de la French Touch Conference, qui a réuni 400 entrepreneurs, investisseurs et innovateurs des TI, dont l'objectif est de stimuler les savoir-faire et créer des ponts de part et d'autre de l'Atlantique. S'il valorise l'innovation à la française, cet événement se fait surtout l'écho du formidable potentiel de la côte-Est américaine en matière d'opportunités TI.

C'était l'occasion pour Laurent Allard d'insister sur la compétitivité hors-norme d'OVH, dont les services sont "deux fois moins cher qu'Amazon". Une compétitivité qui s'explique par la maîtrise de toutes les étapes de la chaîne de production à travers une intégration verticale complète (de la construction des centres de données à la conception des serveurs), ainsi que par l'utilisation de technologies exclusives, la plus emblématique étant le refroidissement liquide des serveurs. Ce système mis au point en 2004, a permis de diviser par deux la facture énergétique des centres de données, entraînant la suppression totale de la climatisation.

Toujours à New York mais dans une atmosphère plus décontractée, OVH a également participé lundi 23 juin au meet-up Hackernest, dont il est le sponsor officiel de la saison 2015. Vivier de talents TI de tous horizons, cette manifestation née au Canada dépasse les frontières et se veut une interface qui rapproche les communautés et favorise l'émulation technologique. Les start-ups de demain s'y révéleront peut-être, et c'est une chance autant qu'un devoir pour OVH que d'assister à leur éclosion. Dans cette optique, un programme d'accompagnement des plus prometteuses d'entre elles verra très prochainement le jour.

Revivez l'événement en images.