VMworld de San Francisco: le vSphere as a service d’OVH.com à l’honneur

L’équipe franco-canadienne dépêchée par OVH.com en Californie évoque une atmosphère joyeuse. À l’image du VMworld européen, auquel l’hébergeur participera une nouvelle fois en octobre prochain à Barcelone. « La grand-messe annuelle de VMware est avant tout une gigantesque fête pour les collaborateurs de l’éditeur de logiciels et ses partenaires », rappelle Jérôme Arnaud, vice-président des opérations USA et Canada chez OVH.com. Pour autant, le business n’est jamais loin. Si plusieurs milliers de responsables informatiques ont fait le déplacement jusque dans la City by the Bay, c’est pour humer les dernières tendances, découvrir avant les autres les nouveautés VMware et, bien sûr, dénicher des fournisseurs capables de les accompagner dans la mise en œuvre de leurs infrastructures virtualisées. Parmi les 250 partenaires présents sur le salon, certains avaient d’ailleurs sorti le grand jeu pour séduire les visiteurs. « L’équipe d’OVH.com, majoritairement composée d’experts techniques, détonnait un peu au milieu des nombreux commerciaux et professionnels de l’animation présents sur les stands voisins, reconnaît Jérôme. Notre philosophie a toujours été de développer de bons produits, avec l’idée que les utilisateurs en parlent autour d’eux. Notre modèle étant essentiellement basé sur la vente en ligne et la recommandation, les meilleurs commerciaux que nous ayons jamais recrutés, ce sont nos clients! »

Jérôme Arnaud, vice-président des opérations USA et Canada chez OVH.com.

« Notre show à nous: la démonstration de Dedicated Cloud! »

L’hébergeur pouvait tout de même compter sur une attraction de poids pour capter l’attention: les trophées VMware, fièrement exhibés sur le stand. « Une seule société dans le monde a reçu le prix du Global Service Provider 2013. Et cette société, c’est OVH.com. Alors les visiteurs tenaient à voir qui sont ces gars, encore méconnus en Amérique du Nord il y a un an, que VMware n’arrête pas de récompenser* », poursuit Jérôme. Et ceux que la curiosité menait jusqu’au stand blanc et bleu du numéro trois mondial de l’hébergement n’ont pas été déçus: « Notre show à nous, c’était la démonstration, en direct, de notre Dedicated Cloud, et surtout du vSphere as a service que nous sommes parmi les seuls au monde à proposer. Sous les yeux du visiteur, nous passions une commande et, quelques instants après, il pouvait constater que les ressources étaient livrées et immédiatement opérationnelles. » La flexibilité, l’élasticité des ressources, si souvent citées parmi les arguments du Cloud, ne sont pas encore une réalité chez tous les fournisseurs: « Pour obtenir un host supplémentaire, rapporte Jérôme, il faut parfois appeler un service client, contresigner un bon de commande puis patienter plusieurs jours. Qui a encore le temps d’attendre aujourd’hui? » Quant à ceux qui gèrent leur infrastructure en interne, la rapidité de déploiement d’un centre de données virtuel chez OVH.com les laissent souvent stupéfaits: « Bien conscients que le Cloud, ce sont avant tout des machines à installer, connecter, refroidir, configurer…, ils nous disaient: "C’est pas possible, vos techniciens courent sacrément vite pour livrer tout ça en aussi peu de temps!". Notre secret, c’est justement que personne ne court: tout le processus est automatisé pour assurer des livraisons en quelques minutes, à n’importe quelle heure du jour et de la nuit. » Autre vertu des trophées: rassurer les plus incrédules. « Notre Dedicated Cloud contraste dans le paysage, par ses performances, sa protection anti-DDoS incluse et sa facturation transparente. Si bien qu’on lisait de la perplexité dans les yeux de certains visiteurs. Dans ce cas, la découverte du trophée décerné à OVH.com par VMware dissipait tout doute sur le sérieux de nos promesses. » Au total, ce sont plus d’un millier de contacts qui ont ainsi été noués, avec des interlocuteurs originaires de plus de 40 pays. « Le but premier de notre venue à San Francisco était de nous faire connaître et de recueillir les besoins, les avis des utilisateurs. Mais nous sommes persuadés que les liens tissés avec ces visiteurs auront des conséquences positives sur la croissance d’OVH en Amérique du Nord, qui ne s’est pas essoufflée durant les congés d’été et se poursuit de façon continue », assure Jérôme. Un succès qui se concrétise à BHS (le centre de données canadien d'OVH.com) par le franchissement de la barre des 10 000 serveurs physiques livrés.

Vers le Cloud hybride

Miroslaw Klaba, responsable de la R&D chez OVH, faisait partie de l’expédition californienne. Pour échanger avec les nombreux experts, architectes Cloud et analystes, désireux d’intégrer OVH.com à leurs classements. Mais aussi et surtout pour connaître la route qu’empruntera VMware dans les mois et années à venir. « La tendance est au Cloud hybride, observe Miroslaw. Les entreprises déjà clientes de VMware souhaitent aujourd’hui disposer d’un Cloud externalisé, en complément du Cloud interne qui héberge leur core business. Ce Cloud externalisé chez un fournisseur est envisagé comme un environnement de développement, fortement malléable, ou encore une réserve de ressources disponibles à la demande pour encaisser les pics d’activité – c’est ce que l’on appelle le débordement ou burst. Mais la stratégie peut différer, par exemple si le core business est sur Internet. » Auquel cas le Cloud externalisé chez un fournisseur se révèle plus adapté. « VMware a identifié ce nouveau besoin et tente de capter une part de ce marché du IaaS avec vCloud Hybrid Service. » Pour Miroslaw, la feuille de route exposée par l’éditeur de Palo Alto n’est pas une surprise. Au contraire, elle conforte sa vision. De fait, le Cloud hybride est au cœur des préoccupations de son équipe depuis plusieurs mois déjà: « Nous nous évertuons à procurer à l’utilisateur la même expérience lorsqu’il gère un Cloud interne et lorsqu’il administre un Cloud externalisé chez OVH.com. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle nous croyons davantage dans le potentiel de vSphere as a service que dans celui de vCloud as a service, une offre plus répandue chez les fournisseurs mais qui vise selon nous un marché de niche. Car vCloud, qui fut créé par VMware à l’attention des providers, est plus complexe et moins riche en fonctionnalités que vSphere, l’hyperviseur phare du marché. »

Les robots animés aux couleurs de l’hébergeur ont rencontré un certain succès auprès de visiteurs.

vSphere 5.5, virtualisation du réseau et du stockage

Dans les valises de Pat Gelsinger, le fringant CEO de VMware, figurait l’annonce de la sortie prochaine de vSphere 5.5. Une release qui repousse significativement la plupart des limites actuelles de l’hyperviseur, puisque la mémoire, le nombre de processeurs logiques et le nombre de vCPU par host supportés sont tout simplement doublés! « Avec vSphere 5.5, il va être possible de gérer d’encore plus grands environnements et d’étendre la virtualisation aux applications les plus critiques », décrypte Miroslaw. Aujourd’hui en bêta test, cette mise à jour sera proposée aux clients d’OVH.com dès sa publication officielle. « Nous allons supporter, sans frais pour nos clients, l’upgrade depuis les versions précédentes, précise-t-il. Et nous sommes déjà en train de réfléchir aux fonctionnalités que nous allons pouvoir ajouter au produit. » Enfin, deux technologies en cours de développement ont été dévoilées durant le keynote de Pat Gelsinger: NSX et VSAN. La première consiste à virtualiser les couches réseaux et certaines fonctions de sécurité, dans le but de pouvoir organiser des routages complexes au sein de son infrastructure, de « définir des VLAN** garantissant, par exemple, l’isolation de deux VM à travers un firewall – à la manière de ce que nous permettons déjà grâce au Cisco Nexus 1000V, disponible gratuitement pour les utilisateurs de nos offres Dedicated Cloud », détaille Miroslaw. VSAN (Virtual Storage Area Network), la seconde technologie évoquée, consiste pour sa part à virtualiser le stockage. En clair, il s’agit de mettre en commun les disques durs de plusieurs serveurs, de façon à exploiter cet espace de stockage éclaté de façon globale et transparente. Une nouveauté qui sera appréciée par les utilisateurs pratiquant la virtualisation sur leurs serveurs dédiés. « Avec ces deux technologies, ces deux nouvelles couches de virtualisation, dont la disponibilité est annoncée pour la fin d’année, nous entrons réellement dans l’ère du software defined data center. Ce que nous allons proposer aux utilisateurs, c’est de créer, entre les murs de nos centres de données, leurs propres centres de données. Des datacenters virtuels, dont la personnalisation de l’architecture sera désormais sans limite… »


* OVH.com est lauréat des trophées VMware suivants: trophée du vCloud Service Provider reçu lors du VMworld EU de Copenhague (2011) ; trophée VMware Service Provider France reçu lors du VMware forum de Paris (2012) ; trophée VMware Service Provider Program pour la zone EMEA reçu lors du VMware Partner Exchange de Las Vegas (2012) ; trophée vCloud Service Provider of the year reçu lors du VMworld de Barcelone (2012) ; trophées VMware Service Provider Program pour la zone EMEA et Global Service Provider of the year reçus lors du VMware Partner Exchange de Las Vegas (2013).
** un VLAN (Virtual Local Area Network) est un réseau local connectant entre elles un ensemble de ressources non pas de manière physique, mais de manière logique.