OVH NEWS | ACTUALITÉ, INNOVATION ET TENDANCES IT


Découvrir, comprendre et anticiper












Le 15 / 11 / 2012
Partagez
Article rédigé par Hugo Bonnaffé


OVH (bêta) teste un nouveau concept de recrutement : le jobdating


En partenariat avec Pôle Emploi, OVH a organisé ce jeudi 8 novembre une session de recrutement « éclair » dans les locaux d’OVH Business Services à Lille. Ce jobdating a réuni plus d’une soixantaine de candidats et permis à vingt d’entre eux d’être repérés pour rejoindre les équipes du service client de l’entreprise roubaisienne.



Objectif : recruter 30 collaborateurs

La croissance continue d’OVH impose un renforcement des équipes du support commercial et technique dans les mois à venir. ADSL, téléphonie, hébergement dédié ou mutualisé… pas moins de 30 personnes sont activement recherchées pour étoffer les teams en place (plus d’une centaine de personnes). C’est pourquoi l’hébergeur a accepté sans hésiter la proposition de Mustapha Mebirouk, responsable d’équipe au Pôle Emploi de Wattrelos : organiser un jobdating exclusivement dédié à OVH. Une première pour la société roubaisienne, qui n’avait testé ce concept que lors de salons étudiants, parmi de nombreux autres employeurs. Inspiré du speedating, ces entretiens galants minutés que l’on peut multiplier durant une même soirée, le jobdating permet d’établir un premier contact entre un employeur et un candidat… en 10 minutes maxi. Au terme de l’entrevue, si l’un comme l’autre sont séduits, le candidat se voit proposer une convocation ultérieure, lors de laquelle ses compétences techniques sont éprouvées par son futur encadrement. Un processus qui se déroule sur quelques jours, quand une procédure de recrutement plus traditionnelle peut s’étirer sur plusieurs semaines.


Repérer des profils atypiques

En s’affranchissant du premier filtre que constitue l’étude préalable du CV et de la lettre de motivation, ces sessions de recrutement d’un nouveau genre offrent aux candidats une chance d’accéder directement aux recruteurs. Une opportunité qu’a su saisir une candidate roubaisienne de 35 ans. « Après avoir exercé dans différents secteurs d'activité, elle a entrepris en 2011 une reconversion radicale et obtenu le titre de technicien supérieur en support informatique. Un parcours très atypique, mais mal valorisé dans son CV, rapporte Sou Mookien, DRH d’OVH. D’ailleurs, cette candidate avait déjà postulé chez nous pour un stage, sans succès. Lors du jobdating, elle a montré de solides connaissances et une motivation sans faille. » Voilà pourquoi elle s’est vu conviée au siège social de Roubaix, dès le lendemain, pour des tests techniques. Sou Mookien justifie son enthousiasme vis-à-vis du concept alternatif de recrutement : « Sans le jobdating, cette candidature aurait pu passer entre les mailles du filet. OVH reçoit chaque mois 2500 CV, ce qui nous oblige à être très sélectifs. »


Attirer les meilleurs talents

Jérôme Weiss, responsable du support chez OVH, a lui aussi mené plusieurs dizaines d’entretiens. Et s’est montré particulièrement exigeant : « La plupart des candidats valorisent des expériences en centre d’appel, mais le métier de technicien support chez OVH est assez différent de ce qu’ils ont pu connaître ailleurs. Pour travailler chez nous, il faut un réel intérêt pour nos produits et l’univers des nouvelles technologies en général. La plupart des conseillers en poste aujourd’hui étaient clients d’OVH avant d’en être salariés, ils avaient développé leur site, s’intéressaient au fonctionnement d’Internet. Nous cherchons des gens passionnés par leur job. » Un discours qui n’a pas manqué de créer quelques déconvenues parmi les candidats au profil plus "commercial". Cependant, Jérôme Weiss a parfois laissé le charme des candidats opérer, mettant de côté ses principes : « J’ai repéré plusieurs personnes dont la formation initiale n’est pas technique, mais dont la qualité d’expression et l’intelligence m’ont séduit, ainsi que la maîtrise de langues étrangères, un atout que nous saurons mettre à profit. Ces candidats pourraient parfaitement débuter au support de niveau 1 et monter en compétence au contact de leurs futurs collègues, car ils ont l’envie d’apprendre. » Arnaud Constant, responsable du plateau d’appel d’OVH Business Services, complète : « On peut se permettre d’être intransigeant, y compris sur des choses telles que la maîtrise de l’orthographe, car OVH se donne les moyens d’attirer les meilleurs en offrant d’avantageuses conditions salariales, une bonne ambiance de travail, des responsabilités et une grande liberté d’initiative. »











Un bilan très positif

Sur la centaine de personnes conviée par Pôle Emploi, un peu plus de la moitié s'est donc réellement présentée. Ce qui aura permis à certains candidats de jouer les prolongations. Et à d’autres de s’incruster à l’improviste, à l’instar de cette trentenaire travaillant quelques étages plus bas dans la Tour de Lille, venue discrètement, sur sa pause de midi, se renseigner sur les opportunités offertes par OVH. A l’heure du bilan, impossible de ne pas évoquer également un candidat breton qui, la veille du jobdating, avait tenté de se présenter spontanément à Roubaix. En vain, car les gardiens du site, faisant leur travail, l'ont poliment éconduit. Mais, le soir même, il recevait en réponse au récit de sa mésaventure sur Twitter, une invitation de l'équipe RH à venir lui aussi tenter sa chance en 10 minutes. Exercice parfaitement réussi, puisqu'il fait partie 13 candidats finalement intégrés chez OVH dès le 19 novembre prochain. « Un bilan plus satisfaisant encore que nous l’espérions pour cette première ! », confie Sou Mookien. Camille Naceri, assistante RH et quatrième recruteuse de ce jobdating, évoque pour sa part de "bonnes surprises" : « Certains candidats n’avaient pas le profil que nous recherchions, mais se sont révélés tellement motivés et talentueux qu’ils m’ont convaincue de les retenir pour d’autres missions dans l’entreprise. »

Le jobdating : une expérience renouvelée dès le 6 décembre 2012

L’organisation de cette journée aura nécessité, un mois durant, l’étroite collaboration entre deux chargées de recrutements chez OVH - Hélène Longuépée et Camille Naceri - et l’équipe du Pôle Emploi de Wattrelos, responsable de la pré-sélection des candidats. Sans parler des jours qui ont précédé et suivi l’opération : « Un véritable marathon, sourit Sou Mookien, entre l’accueil des candidats à Lille, la coordination avec Roubaix pour les tests et les entretiens complémentaires, la validation des candidatures et pour finir l’intégration des personnes embauchées. »
Dans la semaine à venir, toutes les personnes impliquées dans ce projet se concerteront pour tirer les enseignements de ce premier test et améliorer ce qui peut l’être, notamment la communication et le cahier des charges utile au pré-profilage des candidats. « Car l’expérience s’est avérée si intéressante que nous allons remettre ça sans tarder, dès le 6 décembre prochain », conclut la DRH d’OVH.