OVH NEWS | ACTUALITÉ, INNOVATION ET TENDANCES IT


Découvrir, comprendre et anticiper












Le 12 / 10 / 2012
Partagez
Article rédigé par Lorine Schieber et Hugo Bonnaffé


Lancement du centre Pompidou Virtuel


OVH.com accompagne le centre Pompidou Virtuel

Ce jeudi 4 octobre, le centre Georges Pompidou inaugurait son tout nouveau site Internet. Le centre Pompidou Virtuel (CPV), c’est ainsi qu’il a été baptisé, est une initiative inédite et ambitieuse puisqu’il s’agit de mettre à la disposition du plus grand nombre l’intégralité de la collection et des ressources du plus grand musée européen d’art moderne et contemporain. OVH.com, mécène du projet, participait à la conférence de presse de lancement. Récit.



Une première mondiale

C’est donc à Paris, au sein du musée, que s’est tenue jeudi en fin d’après-midi la conférence de presse de lancement du centre Pompidou Virtuel, en présence d’Aurélie Filippetti, Ministre de la Culture et de la Communication.
Alain Seban, président du centre, et Agnès Saal, sa directrice générale, ont dévoilé aux nombreux journalistes présents le site www.centrepompidou.fr (qui remplace intégralement le site préexistant), fruit de plusieurs années de travail.
Riche de plus de 100 000 ressources numériques, cette plateforme contient les 75 000 œuvres exposées et conservées par le musée, mais exploite également des documents sonores, vidéos ou écrits issus des expositions et collaborations du centre national d’art et de culture : entretiens avec des artistes et commissaires d’exposition, conférences, catalogues, archives, etc.
Le site ne propose pas de visite virtuelle du centre Pompidou, car « rien ne remplace le contact direct avec les œuvres » a expliqué Alain Seban. L’intérêt de ce double virtuel du musée réside ailleurs.
Grâce à l’utilisation des technologies du web sémantique, la navigation « par le sens » au sein du contenu et l'enrichissement régulier de ce dernier se révèlent novateurs. Pour faire simple, les machines « comprennent » la signification de l’information à partir des tags ou mots clés qui lui sont associés, de façon à créer automatiquement des liens pertinents entre les données. Ce qui permet à l’utilisateur d’obtenir des résultats très complets lorsqu’il effectue une recherche sur un thème, un artiste, une idée, une époque...
Enfin, le projet se distingue par le recours aux logiciels libres (opensource) et la volonté de co-construire le contenu avec les usagers, notamment par le biais des réseaux sociaux.
Comme l’a souligné la ministre, ce site « innovant » répond à un « souci d’intérêt général », en donnant un accès large et gratuit à la culture. Une « première européenne et mondiale », qui promet de renouveler « l’expérience de l’art » et démontre que le numérique ne doit pas être conçu uniquement comme une menace pour la culture.


Le savoir-faire d’OVH.com au service de la démocratisation culturelle

12 millions d’euros, c’est le coût total du projet, rendu possible notamment par le mécénat financier et le mécénat de compétence. C’est justement au titre de mécène que sont intervenus lors de la conférence de presse Pierre Pringuet, vice-président directeur général de Pernod-Ricard, Stéphane Batiot directeur associé du groupe CGI et Henri Klaba, président d’OVH.com. C’est, en effet, la société roubaisienne qui a été choisie pour assurer l’hébergement du site, une mission de la plus haute importance puisqu’il s’agit d’assurer la parfaite disponibilité du site 24h/24 et 7j/7.
Interrogé sur la participation d’OVH.com au projet du CPV, Henri Klaba a évoqué une caractéristique commune au musée et à la société indépendante qu’il dirige : « Nous sommes l’avant-garde ; le Centre Pompidou dans l’art contemporain, OVH.com dans les nouvelles technologies. » Avant de conclure : « Nous avons un réseau à l’échelle mondiale, et nous sommes heureux qu’il puisse contribuer à faire rayonner la culture française dans le monde entier. »